La Mutualité Française et le Planning Familial s’engagent

Un accord cadre pour favoriser l’accès à la prévention et aux soins

Mis en ligne le 25 janvier 2007  

La Mutualité Française vient de conclure un accord-cadre avec le Mouvement Français pour le Planning Familial (MFPF). Celui-ci vise, dans les domaines de la contraception et de l’éducation à la sexualité, par la conduite d’actions communes, à favoriser l’accès à la prévention et aux soins, à renforcer la formation des professionnels et leur mise en réseau et à promouvoir une information validée auprès du grand public.

Cet accord cadre s’appuie sur trois axes de collaboration :

-  partager leurs ressources afin de favoriser le travail en équipe, sur le terrain, chacun dans leur domaine de compétence,

-  favoriser l’accès à la contraception, notamment « par le biais d’une meilleure prise en charge financière, y compris des méthodes alternatives à la pilule » comme les implants contraceptifs, non remboursés par l’assurance maladie.
Les deux mouvements souhaitent également « renforcer la formation des professionnels » et améliorer l’information sur la sexualité, la contraception, l’IVG, le sida et les violences faites aux femmes.

-  réaliser des actions communes, notamment l’organisation d’un colloque, avec la participation de mutuelles nationales.

Pour la Mutualité Française, le partenariat noué avec le MFPF s’inscrit dans la construction du parcours de santé mutualiste. - « Ce parcours s’inscrit dans un processus dynamique qui prend en compte la prévention, les soins et l’accompagnement », rappelle son Président Jean-Pierre Davant.

Pour Françoise Laurant, Présidente du Mouvement Français pour le Planning Familial, ce partenariat est une étape essentielle dans le rapprochement des militants pour le droit des femmes et ceux qui œuvrent pour une approche globale de la question de la santé centrée sur la personne et la lutte contre les inégalités.

A propos du Mouvement Français pour le Planning Familial :
Le Mouvement Français pour le Planning Familial est un mouvement féministe et d’éducation populaire, fondé en 1956, qui agit pour faire reconnaître le droit des femmes à disposer de leur corps et maitriser leur fécondité (droit à la contraception et à l’avortement), lutte contre les violences faites aux femmes et pour une société égalitaire entre les femmes et les hommes.
Il propose information et éducation sexuelles auprès des jeunes, et développe une démarche de réduction des risques sexuels plaçant la personne comme acteur de sa vie. Il est présent sur la quasi-totalité du territoire par l’intermédiaire de ses 70 associations départementales.