L’année 2009 : interrogations, contraintes et défis !

Mis en ligne le 27 mars 2009  

L’année 2009 s’annonce difficile. Votre Mutuelle est soumise à des contraintes incontournables.

Les négociations du contrat groupe avec l’entreprise RATP englobent une proposition contractuelle, incluant également les retraités de la RATP. Ceci ne nous a pas permis de lisser les évolutions de cotisations qui vont s’avérer nécessaires.

Les augmentations naturelles des dépenses de l’ordre de 3,5 % par an doivent être prises en compte jusqu’à la fin de l’année 2010. Il faut rajouter une augmentation de 3,4 % due à la nouvelle taxe sur la CMU qui passe de 2,5 % des cotisations à 5,9 % à partir de 2009.
Avec ce nouvel impôt, nous pouvons considérer que l’Etat modifie la règle qu’il a lui-même créée et imposée, celle de la constitution des provisions formant les réserves, garantes de la solvabilité et des engagements pris à l’égard des adhérents. La gestion prudente équilibrée, solidaire, soucieuse des engagements, est ainsi sanctionnée et les charges, supportées par les adhérents, s’en trouvent alourdies.

Quant à l’engagement du mouvement mutualiste de prendre cette dépense supplémentaire sur les réserves des mutuelles, sans impacts sur les cotisations, n’est envisageable que pour les organismes qui ont eu une politique tarifaire de sur-cotisation par rapport aux dépenses réelles. Cette dernière leur a permis de constituer des réserves jugées d’ailleurs beaucoup trop importantes par le gouvernement. Comme cela n’a jamais été notre politique, nos réserves correspondent à ce que la réglementation nous impose sans marge supplémentaire, c’est ce qui explique le fait que nous soyons obligés de reporter cette mesure gouvernementale, sur les cotisations, dès la première année.

L’ensemble des surcoûts nous amène à envisager une augmentation moyenne sur l’ensemble des contrats, de l’ordre de 11,3 % dès le mois de juillet 2009. La hausse, correspondante pour chacun des contrats, dépendra du résultat de l’appel d’offre avec l’entreprise RATP et des négociations sur la répartition de la solidarité intergénérationnelle entre les actifs et les retraités.

Ces hausses seront présentées à l’Assemblée générale de vos délégués qui se réunira le 28 mai 2009. Ceux-ci auront la vision exhaustive des comptes de la Mutuelle et pourront, en toute connaissance, se prononcer sur les augmentations des contrats individuels qui seront proposées notamment aux retraités de la RATP.

La situation de la Mutuelle du Personnel du Groupe RATP est transparente et saine. Notre gestion de la solidarité intergénérationnelle reste constante et ce dans l’esprit des valeurs qui nous animent.

Le Président, Olivier POUYAUD