Fish pedicure : l’Anses appelle à la prudence

Mis en ligne le 17 juillet 2013  

Depuis quelque temps, de plus en plus d’établissements proposent une offre de soin pédicure dite fish pedicure, basée sur l’utilisation de petits poissons qui détachent les squames de la peau. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) appelle à la plus grande prudence sur cette pratique, en raison de l’absence de réglementation sanitaire spécifique.



(JPG)

























En cause principalement : la qualité de l’eau, impossible à désinfecter en raison de la présence des poissons. Certains usagers - diabétiques, immunodéprimés, porteurs de lésions cutanées aux pieds - constituent une population particulièrement sensible aux risques d’infection présentés par ces soins.

De son côté, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a récemment pris une décision d’interdiction d’allégations de bénéfices pour la santé utilisées par un établissement proposant des soins de fish pedicure.

Source : France Mutualité 536