Comment payer moins de franchise sur les médicaments dont j’ai régulièrement besoin ?

Mis en ligne le 19 mars 2008  

Certains médicaments bénéficient d’un conditionnement trimestriel, adapté aux traitements de longue durée. Ramené à l’unité, le prix des médicaments est également réduit.

Depuis le 1er janvier 2008, chaque patient doit payer 50 centimes pour chaque boîte de médicaments prescrite par son médecin, dans la limite de 50 euros par an.
Or, ce plafond peut être rapidement atteint, notamment pour les malades souffrant d’une affection de longue durée (ALD).

Demandez des boîtes de trois mois !

Diabète, cholestérol, hypertension, insuffisance cardiaque : certains médicaments utilisés pour traiter ces pathologies sont disponibles en "grand conditionnement".
Ces boîtes contiennent en général trois mois de traitement. Vous pouvez les demander à votre pharmacien.
Avantage : vous ne payez alors qu’une seule franchise de 50 centimes d’euro, au lieu de trois.
"Les pathologies concernées par ces conditionnements, comme le diabète ou l’hypertension, nécessitent souvent des traitements sur le long terme, explique Laure Lechertier, responsable du département politique du médicament à la Mutualité française, parfois sur des mois voire des années. Beaucoup de médecins les prescrivent d’ailleurs pour une durée de plusieurs mois. Non seulement ces conditionnements sont financièrement plus intéressants, mais ils sont aussi plus pratiques ! Les patients n’ont pas à retourner les chercher chaque mois."

Le prix des médicaments diminue avec le nombre

Exemple : le cas du Coversyl®, médicament utilisé principalement pour traiter l’hypertension et l’insuffisance cardiaque
La boîte de 90 comprimés coûte environ 118,58 euros, contre 43,07 euros pour la boîte de 30 (source : IMS Health - prix public TTC en décembre 2007).
Sur une période de trois mois, la différence est de 10,63 euros, en faveur du conditionnement trimestriel.
Si on ajoute les franchises, l’économie réalisée atteint 11,63 euros !

Des pharmaciens encore réticents ...

Reste à convaincre votre pharmacien : la mise à disposition de tels conditionnements, prévue dans la réforme de l’assurance maladie de 2004, est loin de faire l’unanimité en officine.
Les boîtes de trois mois, plus encombrantes, posent des problèmes de stockage.
Leur marge est aussi réduite.
Résultat : de nombreux produits ont été détruits par les industriels du médicament, faute de commande ...

... Mais les choses risquent d’évoluer

"Auparavant, nous vendions les conditionnements de trois mois aux clients qui partaient à l’étranger, explique Elodie M., pharmacienne dans le XIXe arrondissement à Paris. Mais nous commençons à les proposer à certains malades en ALD qui ont du mal à payer leur traitement et qui ont beaucoup souffert avec l’arrivée des franchises."

Attention aux effets indésirables

Attention toutefois à ne pas demander un grand conditionnement lorsque vous commencez un traitement.
Chaque médicament peut entraîner des effets secondaires : votre pharmacien peut vous aider à les repérer et éventuellement à adapter votre traitement pour y remédier.
"Les conditionnements trimestriels sont tout particulièrement recommandés aux patients habitués à leur traitement, quand il ne pose pas de problème particulier", conclut Laure Lechertier.

source : FNMF