A la rencontre de Meiko, jeune chien guide de Paris !

Mis en ligne le 14 juin 2017  


Meiko est un petit labrador de couleur sable né le 25 février 2016.

Sa maman s’appelle Boubou et son papa Jasko. Il fait partie d’une portée de 7 chiots, 3 mâles et de 4 femelles.

(PNG)

Ces petits chiots sont exceptionnels : ce sont de futurs chiens guides qui vont changer la vie de personnes aveugles et malvoyantes.

Au centre d’élevage et d’éducation de l’École de Paris, une attention toute particulière est accordée aux jeunes chiots et à leur bien-être pour qu’ils puissent évoluer dans les meilleures conditions et appréhender sereinement leur apprentissage du métier de chien guide.

Tout commence avant la naissance... Durant la période prénatale, la mère quitte sa famille d’élevage et est accueillie au centre de Buc (78) où elle se familiarise avec son nouvel environnement. Une grande attention est apportée aux réactions émotionnelles de la mère qui ont un impact sur le développement du futur chiot.

Les quinze premiers jours, le chiot est totalement dépendant de sa mère. Il n’a pas encore ouvert les yeux et finit sa formation cérébrale. Ses compétences sensorielles et motrices se développent. Les chiots, collés les uns aux autres, dorment la plupart du temps et se déplacent en rampant pour téter... Ils se nourrissent exclusivement de lait maternel. Leur poids, qui double en 10 jours, est vérifié chaque matin.

A trois semaines, l’éveil s’accélère. Le chiot se tient debout... et commence son exploration du monde ! Il lèche, sent, voit, touche, entend. C’est le moment où il s’attache à sa mère (et non à un objet chaud !). Cet attachement crée une base sécurisante lui permettant l’imprégnation à son espèce, la découverte du monde, ainsi que l’initiation aux rituels de communication. Il se met à aboyer et grogner, sa mémoire se développe, son tonus musculaire s’ajuste, le sens de l’équilibre s’accentue.

Pendant les 10 semaines suivantes, la découverte de l’environnement se fait dans un contexte ludique et apaisant. Lors de la socialisation ou des découvertes sensorielles diverses (marché, bus, métro, ...), un professionnel référent est toujours présent pour les rassurer, les accompagner, les observer.

(PNG)

Les éducateurs stimulent progressivement leurs sens et les préparent à la confrontation avec le milieu urbain ; notamment grâce à des parcours de stimulations sensorielles tactiles, visuelles, auditives, olfactives, ... Le programme de stimulation prévoit par exemple l’utilisation de matériel spécifique, tels que les tapis d’éveil, des passerelles, des ballons d’activités, etc., avant de pouvoir découvrir la ville.

L’association Chiens Guides Paris célèbrera cette année ses 30 ans et la remise de son 1000ème chien guide. Notre centre d’élevage, inauguré en 2015 à Buc (78) est apparu comme indispensable pour satisfaire la demande de plus en plus forte des personnes déficientes visuelles en Ile de France.

Notre association vient en aide aux personnes aveugles et malvoyantes en leur remettant GRATUITEMENT un chien guide. Nos chiens guides permettent l’autonomie, la sécurité et favorisent l’inclusion sociale et professionnelle des personnes déficientes visuelles.

Aujourd’hui le délai d’attente pour une personne déficiente visuelle reste de deux, voire trois ans. C’est pour cela que notre association a décidé d’ouvrir son propre centre d’élevage pour ainsi doubler le nombre de naissances et permettre de diviser par deux le délai d’attente pour les futurs bénéficiaires.

Les infrastructures, implantées sur un terrain de 12 000 m2, répondent à des critères précis pour le bien-être des chiens, la maîtrise des risques sanitaires et le respect de l’environnement.

Développer son propre élevage permet d’avoir une meilleure maîtrise de certains éléments clés de la réussite du chien guide :

• des critères de sélection pour des chiens adaptés à leur futur maître,
• une prise en main des chiots dès leurs premières heures de vie,
• une implication forte des éducateurs pour l’éveil des chiots,
• un allongement de la période auprès de la mère, très importante pour le développement comportemental du futur chien guide.

Dans une nurserie entièrement conçue pour la mère et pour l’éveil de ses chiots, nous pouvons les voir évoluer, chacun à leur rythme, sous les yeux experts des éducateurs, lors de séances de jeux et à travers l’introduction d’objets d’éveil adaptés à leur âge, à leur tempérament et aux différentes phases de leur développement. Car ils sont tous différents !

Dès le début Meiko est sorti du lot, car il semblait avoir beaucoup de potentiel. Son esprit vif, sa bravoure lors des exercices au centre et sa confiance en lui ont charmé et motivé tous les éducateurs !

Même avec un fort potentiel, un chien guide garde toujours ses propres spécificités : Meiko avait une peur bleue de la pluie ! Cela peut paraître curieux pour un chiant confiant et courageux, mais nous avons tous nos petits points faibles.

C’est finalement grâce à toute cette attention que Meiko a pu quitter le centre d’élevage à l’âge de 3 mois et demi et être confié à sa famille d’accueil, un autre maillon essentiel de la grande chaine de solidarité qui entoure nos chiens guides !

L’association Chien Guide de paris

(PNG)

L’association accompagne au quotidien 350 chiens guides en activité avec leurs maîtres, 90 chiens guides à la retraite et plus de 100 familles d’accueil !

L’École de Paris est reconnue d’intérêt général et habilitée à percevoir des dons et des legs. Les ressources de l’association viennent essentiellement de la générosité de ses donateurs et de ses partenaires sans qui rien ne serait possible.

Pour soutenir l’École de Chiens Guides de Paris, pour devenir bénévole ou famille d’accueil, contactez-les !

www.chiensguidesparis.fr

Facebook
Twitter
Instagram